Premiers pas vers le minimalisme

esprit minimaliste premiers pas

On ne se réveille pas un beau jour en se disant: « je vais devenir minimaliste ». C’est un cheminement. Il peut être très rapide pour certains et plus long pour d’autres. Mais peu importe l’allure à laquelle vous avancerez, le plus difficile est de faire le premier pas. Quelques conseils pour débuter en douceur.

  1. Se renseigner tout d’abord. Lire, découvrir qu’un autre mode de vie est possible. Beaucoup de livres, blogs et articles existent sur le sujet. Découvrir ce qu’est le minimalisme est fondamental. Beaucoup d’écrivains d’hier et d’aujourd’hui ont traité du sujet. Le minimalisme a une signification différente pour chacun mais vous pouvez le faire vôtre. N’adoptez que ce qui vous convient. Le minimalisme ce n’est pas vous séparer de tout ce que vous possédez, c’est vous séparer de ce qui ne vous est plus utile, ce que vous ne trouvez plus à votre goût ou de ce qui vous encombre et vous pèse au quotidien.
  2. Commencez par vous demander ce que le minimalisme vous apporterait: plus de temps libre, moins de rangement, d’entretien, de réparations, de shopping, de meubles. Il ne suffit pas de vous séparer de vos possessions, il faut changer votre façon de raisonner, sinon, les objets reviendront chez vous, inévitablement. Dites vous qu’un objet vous coûte bien plus cher que son simple coût d’achat. Il vous coûtera: un tiroir en plus, une garantie, des soucis (assurance, vol, casse, détérioration). Alors que vous pourriez gagner tant en échange. Du temps pour jouer avec vos enfants, pour peindre, regarder les films que vous adorez, passer du temps à la bibliothèque, avec vos ami(e)s, faire des économies pour voyager et rembourser vos emprunts une bonne fois pour toute: clairement, faire ce que vous aimez et attendez de la vie. Tout le temps que vous ne passerez pas à entretenir vos possessions, vous le gagnerez en temps libre. Que diriez-vous de passer tout votre temps libre à faire ce que vous aimez? Au lieu de ranger et de faire le ménage?
  3. Par où commencer? N’importe quelle direction sera la bonne: une étagère, un tiroir, une commode, la cave, le grenier… Peu importe. Consacrez-vous à cette tâche 15 minutes par jour. Vous commencerez à y voir plus clair rapidement. Pour cela, préparez 4 cartons différents: « à jeter », « à vendre »,  » à donner », et « en attente ». Chaque jour mettez y quelques objets. Du plus évident au plus délicat. Chaque objet doit être analysé. Vous hésitez? Mettez cet objet dans le carton « en attente », une fois plein, mettez ce carton hors de vue. Si au bout de 6 mois vous ne l’avez pas ouvert, jetez le sans l’ouvrir. Ces objets ne vous manqueront pas, croyez-moi.
  4. Les objets sentimentaux: sujet délicat. Si cela vous parait impossible de vous en séparer, prenez les en photo. Vous pourrez ainsi conserver leur souvenir sans devoir pour autant leur trouver une place. Ou alors, gardez un objet souvenir et un seul mais gardez en un qui ait une fonction comme un vase par exemple. Sachez que garder des objets vous liant au passé ne vous fera pas revivre cette période de votre vie. Elle est révolue. Gardez-en un souvenir immatériel à la place. Et faites de la place pour l’avenir.
  5. Appréciez l’espace et la liberté retrouvée.

Faites de votre chez vous un véritable havre de paix. Ici, tout est vôtre, pourquoi vivre dans le désordre constamment? Pourquoi vous infliger tout cela alors que nous subissons déjà tellement la journée, au travail ou à l’école?

Une fois que vous aurez commencé votre tri, vous ressentirez un véritable sentiment de légèreté. Plus d’objets qui traînent en attente de rangement, de réparation ou autre. Plus de poids mort sur vos épaules.Vous apprécierez la place retrouvée et qui sait, peut être que déménager ne s’avèrera plus si indispensable car vous n’aurez plus besoin de place supplémentaire.

Inspirez vous des catalogues de décorations d’intérieur: s’ils vous plaisent tant, c’est parce que rien n’y traine. Faites de votre chambre/maison un espace qui vous fait rêver. Arrêtez d’accumuler, vous ne possèderez jamais tout.

« Enrichissez plutôt votre corps de sensations, votre coeur d’impulsions et votre esprit de principes que votre vie d’objets. » Dominique Loreau, L’art de la simplicité.