Juste au cas où

esprit minimaliste syndrome stylo

Dans la vie, la véritable monnaie n’est pas l’argent, mais le temps. Notre temps.

Le temps est ce que nous avons de plus précieux. Nous devons nous efforcer d’en prendre soin, de polir ce diamant qui est le nôtre. Nous avons tous, peu importe d’où nous venons, du temps devant nous. Avec du temps, tout est réalisable.

La vie, comme nous le disait si souvent nos parents et grands-parents mais que nous n’écoutions que d’une oreille, passe comme l’éclair.

Oui le temps est notre bien le plus précieux. Alors apprenons à dégager du temps, à l’économiser comme la plus précieuse des ressources, pour réaliser vos projets, pour y travailler efficacement. Nous passons pour la plupart d’entre nous, toutes nos journées au boulot, alors le temps qu’il nous reste, utilisons-le à bon escient.

Faites-vous, comme dans certaines professions, un « compte-épargne temps ». Dégagez-vous une heure ou deux dans la journée pour faire aboutir vos projets (lire plus, voyager, peindre, vous remettre au sport).

Un des ingrédients pour gagner du temps, c’est de faire le vide. De trier et d’organiser notre vie.
Ne vous semble t-il pas dérisoire/agaçant de perdre 5 précieuses minutes de votre vie à chercher un stylo qui marche?… En ayant uniquement des stylos qui fonctionnent (dans l’idéal, 2 ou 3, pas plus) vous économisez ces 5 minutes si précieuses mises bout à bout pour faire autre chose. Pour réaliser quelque chose de plus concret. Vous ferez également économiser du temps à la personne que vous avez fait patienter au bout du fil le temps de mettre la main dessus…

Pour cela, il est nécessaire de faire un tri radical dans votre espace de travail (que ce soit à la maison ou au bureau). Parce que ces 5 minutes perdues à chercher un stylo vous auriez pu finir plus tôt le travail et attraper votre bus à l’heure par exemple. Pour pouvoir profiter de la vraie vie en somme.

Alors c’est décidé, vous voulez économiser du temps pour des choses utiles. Je vous donne ici quelques pistes à suivre non exhaustives.

esprit minimaliste syndrome stylo

  • N’ayez qu’un seul pot à stylo dans toute la maison/sur votre bureau. Evitez les gros pots avec plusieurs compartiments qui vous forcent à chercher dans lequel ce dégrafeur peut bien être.
  • N’ayez dans ce pot, qu’un stylo de chaque couleur (uniquement les couleurs que vous utilisez donc oubliez le vert/le rouge si vous n’êtes pas étudiant par exemple). Rien ne sert d’avoir 15 stylos!
  • Dites adieu à vos stylo violet, jaune doré, à paillette.. Vous ne les utilisez presque jamais et ils vous prennent de la place dans le pot toute l’année, sans parler du fait qu’ils vous gênent pour attraper la gomme que vous avez mis au fond!
  • Jetez les feutres qui ne marchent plus!
  • Taillez les crayons de couleurs dont la mine est cassée, plutôt que de toujours le remettre dans la boite en pensant « ah oui celui-ci a la mine cassée ». Un seul ciseau, une seule gomme, une seule agrafeuse, 10 trombones et pas toute la boite! Un ou deux élastiques si nécessaire.
  • Un surligneur de couleur sobre.
  • Un correcteur uniquement si utile.
  • Un crayon à papier et son taille crayon ou un critérium.
  • Un seul cahier de brouillon/de notes. Cela vous évitera de perdre du temps à chercher dans quel cahier vous avez noté les coordonnées de votre prochain rendez-vous. Bien sûr, si vous êtes étudiant, autant de cahiers que nécessaire mais pas plus!
  • Débarrassez-vous des pochettes plastifiées toutes pliées/papier canson/millimétré que vous gardez par souvenir ou pour vos enfants une fois qu’ils auront l’âge de les utiliser… Donnez-les à des personnes qui en ont besoin immédiatement. D’ici là, vous aurez largement le temps d’en acheter (s’ils en ont réellement besoin également!).

Ne laissez sur votre bureau que ce que vous avez à faire en priorité: vous gagnerez en efficacité et vous saurez du premier coup d’oeil si vous êtes à jour dans votre travail. Tant qu’il n’est pas terminé, ne le rangez pas, cela vous motivera pour le faire.

N’accumulez pas de dossiers inutiles sur votre bureau. Cela vous rajoutera du poids sur les épaules en arrivant au boulot le matin ou en vous asseyant à votre bureau à la maison le soir.

Faites une chose à la fois, l’une après l’autre. Rien ne sert de faire plusieurs choses à la fois, qui seront donc mal faites et sur lesquelles vous devrez repasser derrière. Vous perdez donc deux fois plus de temps.

Lorsque vous traitez votre courrier postal, jetez immédiatement ce dont vous n’avez pas besoin. Réservez un tiroir pour vos enveloppes et timbres. Laissez bien en vue les courriers qui nécessitent une réponse.

Prenez des casiers de rangement, dans lesquels il ne devra y avoir aucune feuille volante. Prenez des pochettes de classement en y indiquant clairement le nom de son contenu. En clair, soyez organisé, vous perdrez moins de temps à chercher…

Ne gardez pas vos anciens cahiers de cours par nostalgie, sauf si réelle utilité bien sûr. Vous ne les ouvrirez plus jamais. Les souvenirs sont dans la tête, pas dans les tiroirs. Cela vous dégagera de la place pour y stocker le présent!

N’imprimez que ce dont vous avez vraiment l’utilité. Sinon, cela vous fera des papiers en plus à jeter (donc temps et ressources naturelles de perdues), sans compter le temps que vous perdrez inutilement à regarder ce qu’il y a sur cette feuille.

Lorsque vous avez besoin d’avancer dans votre travail, bannissez toute source de distraction: téléphone: votre messagerie s’en chargera, réseaux sociaux (évitez d’activer les notifications sur vos applications car cela vous tentera d’aller voir), musique, télévision/radio en fond sonore,… Ne surfez pas sur Internet inutilement. Concentrez vous sur votre tâche. Si vous n’y parvenez pas, allez travailler en bibliothèque, faîtes une courte marche, vous reviendrez l’esprit plus clair.

Faites le vide sur votre bureau, ne cumulez pas de distractions visuelles (que vous finissez par ne plus voir du tout à force): photos, bibelot, stickers… Une belle plante verte sera plus bénéfique.

esprit minimaliste syndrome stylo

Faites le vide visuellement pour vous concentrer sur l’intellectuel. Votre efficacité en sera décuplée.

Sachez éteindre votre ordinateur quand vous n’avez plus rien d’utile à y faire.
Ne vous forcez pas à vous rendre à une activité qui ne vous intéresse plus (lecture, club divers et autres). Il est indispensable que vous pratiquiez ce qui vous intéresse, ce qui vous enrichit. N’y allez pas par culpabilité. Votre temps est précieux.